Particularités de la photographie d'architecture

La photo d'architecture est avant tout un domaine de la photographie qui en respecte les règles.

Il est donc nécessaire d'avoir de bonnes connaissances photographiques et notamment de maîtriser les fondamentaux de l'exposition (ouverture, vitesse, iso), la profondeur de champ, la balance des blancs, les focales et leurs effets, les modes M (manuels) et A ou Av (ouverture) de votre appareil photo. Mais rassurez-vous, la maîtrise de ces fondamentaux vient avec la pratique et un peu de persévérance.

Ces thèmes seront abordés au cours des différents sujets mais je vous invite à les approfondir en visitant des sites spécialisés. Vous pouvez par exemple vous rendre sur le site Fotoloco.fr animé par Blaise Fiedler, photographe professionnel passionné.  

Particularités de la photo d'architecture

Le matériel

Les possibilités sont nombreuses et j'indique dans cet article la configuration minimale pour pouvoir réaliser des photos d'architecture de qualité. Par exemple un appareil numérique disposant d'un mode Priorité à l'ouverture pour fixer la profondeur de champ, ou zone de netteté voulue, les objectifs adaptés à la prise de vue intérieure et extérieure, l'utilisation d'un trépied.

Je vous donnerai également les accessoires complémentaires qui vous permettrons de travailler plus rapidement et dans un plus grand confort: travail déporté à l'aide d'une tablette ou d'un smartphone, utilisation d'un objectif à décentrement, rotule 3 axes à réglages micrométriques, flashs et gels adaptés, modificateurs de lumière, filtre polarisant pour la gestion des reflets, les sacs de transports, etc.

La composition

Comme toute photo réussie, la composition est l'étape clé du processus de prise de vue. Savoir composer une scène va vous permettre de focaliser le regard du spectateur sur les éléments essentiels de votre photographie.

En photographie d'architecture, la maîtrise de la composition est essentielle pour apporter la 3ème dimension indispensable qui donnera de la profondeur à vos images

Il existe des règles de composition (règle des tiers, nombre d'or, lignes directrices, contrastes, etc) qui peuvent être utilisées et je consacre un article sur ce thème.

Le cadrage

Etape préliminaire à la composition, le cadrage en photo d'architecture est essentiel et lorsque l'on parle de cadrage, il s'agit d'une part de déterminer la perspective qui mettra le mieux en valeur la scène photographiée (perspective frontale à 1 point de fuite ou perspective à 2 points de fuite), de remplir le cadre au millimètre et de respecter rigoureusement les verticales, à moins d'opter pour une intention plus artistique avec des perspectives à 3 points de fuites pour obtenir des verticales fuyantes.

Les écarts de luminosité

C'est l'une des difficultés principales à laquelle est confronté le photographe d'architecture. Les appareils photo numériques ne pouvant enregistrer qu'une plage restreinte de luminosité, il est la plupart du temps impossible de capter en une prise de vue une scène avec des écarts de luminosité extrêmes entre un intérieur et un extérieur, une partie ensoleillée et une partie ombragée. 

Différentes approches peuvent être utilisées pour répondre à cette problématique. L'apport de lumière artificielle par des flashs d'appoint, le HDR (High Dynamic Range) nécessitant plusieurs prises de vue à des expositions différentes, un mixte de ces 2 techniques, ou le parti pris de jouer avec ces écarts en privilégiant les hautes lumières ou les basses lumières pour des photos contrastées, des clairs obscurs ou des silhouettes. Un article est consacré à cette problématique.

La balance des blancs

La gestion de la balance des blancs reste l'une de préoccupations majeures de la photographie d'intérieure. Les différentes sources d'éclairages émettant à des températures diverses provoquent des colorations de l'image qu'il est indispensable de maîtriser, soit par l'utilisation de flashs lors de la prise de vues, soit en post-production. 

La post-production

Il est très difficile voire impossible de se passer de post production en photographie d'architecture, et plus spécifiquement en photographie d'architecture intérieure. Les contraintes liées aux écarts de luminosité et au color casting (diffusion de couleurs par les différentes sources d'éclairage) nécessitent un travail de retouche à l'aide d'un logiciel dédié (Lightroom, Photoshop, Capture One, DXO Optics, etc).

D'une façon générale la post-production sera indispensable si vous souhaitez maîtriser le rendu final de vos photographies.

Les questions les plus courantes

  • Quel matériel choisir?
  • Quel point de vue et quel cadrage adopter?
  • Quelle profondeur de champ choisir ?
  • Dans quels cas utiliser un objectif ultra grand-angle?
  • Comment régler sa balance des blanc pour la gestion du color casting?
  • Comment photographier une pièces exiguë?
  • Quelles sont les heures idéales de prises de vue? 
  • Doit-on privilégier une lumière directe du soleil ou l'éviter?
  • Comment réussir ses photos extérieures à l'heure bleue?
  • Comment photographier un bâtiment de grand hauteur?

Quelques questions parmi tant d'autres qui seront abordées dans des articles dédiés au cours des prochaines semaines.

A très vite sur le blog de la photographie d'architecture pour aborder le premier article consacré au matériel.

Les photographies, textes et articles du blog ne peuvent être reproduits sans autorisation.


TOUS LES ARTICLES

2 Comments

François Guillemin

François Guillemin is a photographer working from Paris and specialized in architecture, interior and commercial photography.

Whether it is to showcase spaces, products or people in an environment where design and architecture are key, he will be able to produce photographs with strong impact.

Passionate about decorative arts and architecture, he has developed a photographic approach favouring a subtle balance between attractiveness and naturalness by offering images with careful compositions and harmonious perspectives.